Gobie Club Marseille

Un peu d'histoire...

L’un des avantages des sports nautiques est qu’ils évoluent constamment. Qu’il s’agisse de nouvelles technologies, de nouvelles techniques ou de trouver de nouveaux spots de pratique, les sports nautiques ont une façon de se réinventer pour que le plaisir soit toujours présent.

Les origines :

Quand nous regardons l’histoire du stand up paddle (SUP), il est largement admis que ce sport de paddle hybride a été inventé dans l’archipel d’Hawaï par deux watermen professionnels: Dave Kalama et Laird Hamilton.
Cependant, plutôt que d’en être l’origine, ce moment du début des années 2000 était simplement un renouveau d’une pratique déjà existante, et l’histoire du stand up paddle remonte à des milliers d’années avec des racines partout dans le monde:
les premiers « paddlers » n’étaient pas polynésiens comme beaucoup le pensent mais d’anciens pêcheurs péruviens 3000 ans avant j-c. (archéologiquement mis en évidence par des éclats de poterie).
À l’aide de bateaux appelés «Caballito de Totora», fabriqués à partir de roseaux étroitement liés, les pêcheurs pagayaient sur ces bateaux rudimentaires dans les vagues du Pacifique.

Ensuite, bien sûr, il y a les gondoliers de Venise, qui chantent célèbre en pagayant sur les canaux de la ville flottante d’Italie. Même si la pagaie est plutôt une rame allongée, vous ne pouvez pas nier qu’ils se tiennent sur un bateau et se propulsent dans l’eau.
De même, Israël prétend que le stand up paddle fait partie de son histoire ancienne, et bien que les détails exacts de l’histoire soient incertains, les pêcheurs israéliens (et éventuellement les sauveteurs) utiliseraient un bateau connu uniquement sous le nom de « « hasake» pour pagayer à travers les vagues. Debout au sommet du navire plat et se propulsant avec une pagaie, c’est un ancêtre méditerranéen du stand up paddle moderne avec une touche de canoë.
Dans les année 50, les fameux Beach boys l’utilisaient sur la plage de WAIKIKI pour se déplacer le long de la plage.

Le fait d’être debout leur permettait de surveiller plus facilement les baigneurs et les entrées de houle.La zone de bain était alors beaucoup plus sécurisée et l’intervention auprès des baigneurs en difficulté se faisait plus rapidement…

Les différentes pratiques :

Surf debout à la rame (SUP surfing), SUP down-wind, SUP en eau-vive, beach race, yoga, pêche, balade en famille, randonnée, raid, SUP foil… Que ce soit en compétition ou en loisir, le stand up paddle se décline en différentes pratiques qui n’ont plus grand chose à voir sauf qu’on reste dans tous les cas debout sur une planche et qu’on se propulse avec une pagaie.

Le SUP Polo

Il s’agit d’un jeu lancé par Starboard qui a développé un terrain gonflable ainsi que des planches et des pagaies spécifiques. Le résultat est plutôt très sympa.

Le SUP Cruising

La balade en courte ou en longue distance. Elle se pratique le plus souvent entre copains ou en famille, sur toutes sortes de plans d’eau, mer, lacs et rivières…C’est la façon iéale d’entretenir sa condition physique, sans négliger le fun et la convivialité…

Le Downwind

Cette discipline consiste à ramer un jour de vent soutenu sur un parcours plein vent arrière. On va d’un point A à un point B. Il faut donc une organisation logistique pour le retour qu’il n’est pas possible de faire à la rame face au vent.

Le SUP Foil

Le foil est visiblement l’avenir du nautisme et il s’adapte petit à petit à tous les engins nautiques. En SUP, le foil s’adapte à la pratique du downwind et du surf.
Depuis 2016, plusieurs marques de SUP proposent leurs modèles de SUP foil.

Le SUP Surf

Cette pratique consiste à surfer les vagues. A la différence du surf sans pagaie, en SUP le pratiquant reste toujours debout: pour se rendre au large, pour attendre les vagues, pour partir sur une vague et enfin pour glisser sur la vague.
Suivant son style, son niveau, son gabarit, le type et la taille des vagues, on peut utiliser des planches de SUP très différentes pour surfer.

Le SUP en eau vive

Descente, slalom ou surf de vague statique, l’eau vive est un autre terrain de jeu pour le SUP! Coté matériel, le SUP gonflable s’impose en eau vive pour sa robustesse et sa résistance aux chocs qui sont inévitables.

Le SUP Fitness

L’idée du SUP fitness est d’exploiter le déséquilibre créé par le fait d’être sur une planche de SUP pour travailler les muscles plus en profondeur. On vient donc faire une séance de gym sur sa planche. Coté matériel, certaine marques ont développé des planches avec des points d’ancrages spécifiques pour pouvoir utiliser des tendeurs ou autres accessoires de gym.
Le SUP fitness se pratique aussi en piscine (mais à titre personnel nous trouvons cette pratique dangereuse en cas de chute)

Le SUP en tandem ou en équipe

Le SUP peut aussi se pratiquer à plusieurs rameurs sur la même planche:
En tandem > pour le plaisir de partager une balade en couple en ramant en cadence.
A 4 rameurs en ligne pour la course en équipe : pour ceux qui aiment le challenge, la camaraderie ou souhaitent renforcer l’esprit de groupe.
En Big SUP avec 4 à 6 rameurs en 2 lignes plus éventuellement un barreur à l’arrière, pour le jeu, la course ou le challenge de surfer les vagues tous ensemble…

Le SUP Yoga

Une planche de SUP peut se transformer en tapis de yoga. La mouvance qu’apporte le fait d’être sur l’eau apporte des sensations différentes. Le fait d’être sur l’eau dans des environnements sauvages apportent aussi un plus. L’idéal pour pratiquer le SUP yoga est une planche de SUP gonflable bien large et stable. Certaines marques ont déclinés des versions « yoga » en soignant les petits détails pour s’adapter à la spécificité de la pratique: poignée centrale très plate, pads intégrale, couleur et déco zen…

La Beach race

Il s’agit d’un format de compétition de stand up paddle avec un parcours en boucle et des bouées à virer. Les compétiteurs sont équipés de planches de 12’6 de long (ou plus). Lorsque la beach race est lancée sur une plage avec des vagues, la course devient très spectaculaire et technique.

Le HandiSUP

Un paddleboard a été spécialement conçu pour accueillir des personnes invalides : idéale pour découvrir le handisurf, le handiwave ski et le handikitesurf en position assis. Un handiSUP est optimisé pour les personnes à mobilité réduite certes, mais cela ne l’empêche pas pour autant de rester un modèle grand public de par sa forme et son scoop qui apportent une maniabilité et une stabilité hors pair avec ces 36′ de large.